Une mesure s’impose pour le crédit à la consommation

Lors d’une réunion à Paris il y a quelques jours, l’ensemble des établissements de financement spécialisés a accueilli l’Autorité de contrôle et de régulation pour discuter du fameux crédit conso. Pourquoi une telle réunion ? Tout simplement pour comprendre pourquoi ce crédit dégringole depuis plusieurs années, et quelles solutions peuvent être apportées. En effet, ce secteur craint que de nouvelles règles ne gène le rebond du crédit.

Un crédit à la consommation toujours instable

Jusqu’à aujourd’hui, la production par an de nouveaux crédits a baissé de 22% par rapport à 2008. Ceci est le résultat direct de la crise économique et d’une réglementation trop forte et changeante, avec plus de 11 lois en 10 ans.

A présent, la production est de nouveau positive, mais toujours à un niveau bas, et elle reste fragile.

Une reforme du « revolving »

Le modèle économique a lui aussi évolué dernièrement. Le crédit renouvelable, ou encore « revolving », est désormais fortement critiqué. En effet, il est accusé d’être une des principales causes du surendettement dans les ménages, et doit en conséquence être revu.

Aujourd’hui, le secteur peut s’appuyer sur de nouveaux leviers de croissance, comme la formule de location avec option d’achat, qui est très populaire. L’innovation est aussi au cœur des discussions, avec comme sujet la dématérialisation par exemple.

Mots-clés :