Le rachat de crédit bloque en octobre

Demande de crédit

Rachat de crédit en première place au premier semestre

Stars de la première moitié de l’année, les renégociations et rachats de prêts immobiliers ont réellement porté le marché. D’après plusieurs études, presque la moitié des dossiers traités concerne ce genre d’opérations. Le point culminant a été atteint cet été lorsque la remontée des taux a poussé un large nombre d’emprunteurs à renégocier leur prêt.

Peu de candidats pour la renégociation de prêt

A l’heure actuelle, la situation a changé. La Banque de France constate que le volume de renégociations s’amoindrit de jour en jour. En effet, la part de rachat dans la production de prêts immobiliers serait passée de presque 50% en août à 40% en octobre. Un recul plutôt logique puisqu’une bonne partie des emprunts souscrits avant 2014 ont déjà été renégociés, et ceux plus récent n’ont pas des taux nécessitant ce type d’opération.

La Banque de France note aussi que la production de crédits nouveaux a été très impactée par ce désintérêt pour la renégociation. Le montant total des prêts immobiliers distribués est ainsi passé de 20,5 milliards d’euros en septembre à 17,6 milliards d’euros en octobre.

Le marché du crédit, toujours très dynamique

Il faut souligner que le marché du crédit reste très dynamique actuellement. On note qu’avec 17,6 milliards octroyés en octobre 2015, l’activité est bien plus supérieure que celle de l’année précédente avec seulement 9,4 milliards d’euros de distribués.