La situation de surendettement se basse sur le ratio du taux d’endettement. C’est la proportion entre l’ensemble de vos revenus et vos charges. Normalement ce taux doit se situer à 33%. Le surendettement est souvent désigné quand ce taux montant à 66%. Cette situation peut être simplement l’impossibilité de payer ses dettes.

Les facteurs qui favorisent le surendettement

Au-delà de la consommation et de l’accumulation de crédits, ce sont avant tout des incidents de la vie qui provoque une chute drastique des revenus. Divorce, accident, décès du partenaire, maladie… autant de causes qui augmentent les charges ou réduisent les revenus. Selon la Banque de France, ce sont les célibataires, divorcés et veufs qui sont les plus exposés au surendettement, représentant jusqu’à 66% des dossiers. Beaucoup sont des employés et ouvriers, et un tiers sont des chômeurs. Le surendettement passif correspond à la perte des revenus, le surendettement actif au recourt excessif aux crédits.

La nature des dettes

Dans la situation de surendettement, toutes les dettes sont prises en compte. Cela comprend  les dettes bancaires, les loyers impayés, les factures. Les dettes professionnelles ne sont pas prises en compte.

Les solutions

Resserrer son budget, faire un regroupement de crédit ou déposer un dossier de surendettement pour trouver une solution, mettre un plan de financement, obtenir un accord à l’amiable avec les créanciers. Autant de pistes pour sortir de cette spirale du surendettement.