Renforcement de la protection contre le surendettement

Ce sont plus de 200 000 dossiers de surendettement comptabilisés en 2013. L’effet de la crise se fait sentir et les personnes surendettées augmentent régulièrement. Dans ce but, la loi bancaire de juillet 2013 se propose de mieux protéger les familles.

De nouvelles mesures pour protéger les foyers

Il est désormais possible par la commission de surendettement de passer la phase d’accord à l’amiable, directement à la suspension des remboursements si la situation financière est trop drastique. Les pénalités appliquées par certains organismes financiers sont interdites quand la commission accepte le dossier de surendettement. C’est aussi le cas du paiement de l’assurance crédit, qui peut être désormais résiliée au bout de 120 jours au lieu de 30. Enfin l’expulsion était figée pour un an après validation du dossier, elle passe à 2 ans.

De nouveaux profils de surendettement

Ce décret est en accord avec l’évolution inquiétante des profils de surendettés : ce sont de plus en plus des personnes célibataires, veufs, divorcés.. par opposition aux couples il y a 10 ans. C’est souvent un évènement de la vie comme un divorce et la perte d’un emploi qui bouleverse un équilibre financier. De plus la population endettée est de plus en plus agée : les plus de 55 ans représentent désormais 23% des dossiers contre 12,6 % en 2010. Plus accablant, la part des salariés augmente sensiblement ainsi que les profils de propriétaires; ces profils sont pourtant traditionnellement les plus stables en matière de budgets, mais la crise aidant, ce n’est plus le cas.

Une réponse au surendettement

A tous ces profils, EIG Finances propose des solutions concrètes qu’elles soient adaptées aux propriétaires , aux fichés bancaires afin de retrouver un équilibre budgétaire sain.

Mots-clés :