Dans le cas d’un prêt hypothécaire et d’une souscription d’hypothèque, il est préférable si possible de prendre l’hypothèque sur une résidence secondaire. En cas de non paiement, la banque pourra vendra cette seconde résidence, vous garderez votre propriété principale.

Bien que la pratique de l’hypothèque soit très différente aux États Unis, c’est une de ces pratiques qui a précipité la crise financière de 2009, la fameuse crise des subprimes. La saisie d’une propriété par la banque est toujours possible et il est donc plus intéressant de saisir une propriété secondaire. De plus durant la durée du prêt, celui-ci peut continuer à génèrer un loyer régulier, qui vous aident à rembourser ce prêt si jamais vos revenus baissent.

Levée d’hypothèque

Si vous revendez votre bien avant la fin du crédit, vous pourrez effectuer une levée d’hypothèque, la banque ne pouvons plus exercer son droit de saisie. Cette opération toutefois à un coût qui varie en fonction du prêt.

Le privilège de prêteur de deniers (PPD)

Une autre option pour minimiser les coûts est l’opération appelée privilège de prêteur de dernier. Si le bien immobilier à hypothéquer est ancien, la garantie peut être un privilège prêteur de deniers qui correspond à une hypothèque mais sans les frais de taxe de publicité foncière qui peuvent s’élever jusqu’à 0,715% du montant.