Crédit auto : les crédits classiques sont-ils en train de se faire doubler par le leasing ?

Demande de crédit

Entre janvier et septembre 2014, le montant de l’ensemble des offres de financement pour louer son véhicule a augmenté de 17%. Les crédits auto classiques quant à eux ont reculé de 4,5%. D’après des études, l’écart se réduit de plus en plus entre les crédits classiques et ces formules. Actuellement, il n’y aurait que 200 millions d’euros d’écart entre les deux, et en juillet 2013 les formules locatives ont même égalé les crédits classiques !

Pourquoi une telle évolution ? La possibilité de pouvoir rouler dans une voiture neuve, et avec un budget stable et défini inclus dans le contrat attire. De plus, la génération actuelle préfère changer de voiture régulièrement, et cette option est donc idéale pour elle, pour un prix fixe de 250€ /mois.

Il existe plusieurs formules locatives, la première étant la LOA (location avec option d’achat ou leasing). Cette dernière consiste à ce qu’un organisme financier achète une voiture, la loue à un client sous plusieurs conditions. Le contrat se fait sur une durée déterminée avec un kilométrage à ne pas dépasser. Le client est locataire et paie des loyers. A la fin du contrat, l’option d’achat peut être levée et le véhicule peut donc être acheté au montant de la valeur de rachat qui a été déterminée à la signature du contrat.

Il existe également la LLD (location longue durée), qui évolue grandement. Le client paie uniquement l’usage et n’a pas connaissance du prix d’achat de la voiture. Avec cette méthode de financement, l’achat du véhicule au terme du contrat n’est pas possible.

Ensuite vient le crédit ballon, qui est un mélange entre le crédit classique et la LOA. La carte grise est au nom du client pour une durée maximale de 48 mois. La mensualité est inférieure à celle payée dans le cadre d’un crédit classique. A la fin du contrat, le client peut revendre la voiture ou la garder.

Il y a donc des avantages et inconvénients dans chacune des formules.