2016 : confiance des courtiers en crédits, mais vigilance sur les prix !

Pour cette nouvelle année, les taux devraient conserver un faible niveau, avec éventuellement quelques augmentations saisonnières. Il y a donc un contexte favorable pour les futurs acheteurs, et l’unique élément pouvant faire grimper la machine à l’heure actuelle serait la remontée des prix, puisque les marges de manœuvre pour le crédit ont déjà été consommées. Ce constat est vrai à la fois pour l’ancien et pour l’investissement locatif.

Le seul hic avec un marché en plein essor, c’est que les taux d’intérêts pourraient porter préjudice aux nouveaux acquéreurs en entraînant une hausse importante des prix de l’immobilier. Il faut donc rester vigilants pour ne pas assister à une surchauffe du marché !

Le marché sera certainement soutenu et marqué par une forte présence des primo-accédants. On peut déjà anticiper une stabilité des taux de crédit jusqu’au mois de septembre et avant la définition de la nouvelle politique monétaire de la Banque centrale européenne.

L’objectif de production des banques cette année est très important, identique à 2015 voir supérieur, entre 10 et 20% de moyenne, le crédit sera donc toujours accessible.

Cela devrait même permettre aux ménages de réaliser des économies avec la délégation d’assurance instituée par la loi Lagarde. Cette dernière permet à l’acquéreur de faire jouer la concurrence en souscrivant à une assurance de prêt auprès d’un établissement distinct de celui qui va lui octroyer son crédit immobilier.

Assez limité pour le moment, le nombre de délégations de ce type d’assurance devrait fortement augmenter en 2016.

Mots-clés :