Un nouveau regard sur les crédits à la consommation

L’économie française, mise à mal depuis quelques années à cause des crises bancaires, des difficultés économiques européennes, des problèmes de gouvernance etc… est à présent entrée dans une nouvelle phase de son cycle.

Les économistes russes nomment ce phénomène des « cycles Kondratieff », correspondant à la transition d’une économie de masse à une économie plus qualitative, celle de individualisation des services et de la consommation sélective.

Si la perte du pouvoir d’achat dans les ménages est véritable, ce sont des outils spécifiques comme le crédit qui vont permettre aux familles de réaliser leurs projets en consommant mieux.

Dans l’optique de notre société, les crédits à la consommation apparaissent donc comme une réponse possible et positive aux besoins des familles tant qu’une attention particulière est portée sur le dialogue et la transparence entre ces sociétés de crédits à la consommation et le client.

Mots-clés :